top of page

AUTONOMOUS WEAPONS AND WEAPONIZATION OF SOCIAL MEDIA


[traduction française ci-dessous]


The age of autonomous weapons and social networks presents a paradox of empowerment and disempowerment, responsibility and de-responsibility. The delegation of life-and-death decisions to machines can undermine human agency and the ethical considerations that typically guide such decisions. Users often find themselves at the mercy of algorithms that prioritize engagement over truth, leading to a passive consumption of curated content rather than active, critical engagement.


The development and deployment of Autonomous Weapons Systems (AWS) are often controlled by a few powerful states and corporations, centralizing military power and decision-making. This concentration of power can marginalize smaller states and non-state actors, reducing their influence on global security dynamics. Meanwhile, major social media companies wield enormous power over public discourse. Platforms like Facebook, Twitter, and YouTube have the authority to shape public opinion, censor content, and influence political outcomes. This centralization of communicative power can diminish the role of traditional media and public institutions, leading to a more disempowered and passive citizenry.






ARMES AUTONOMES ET ARSENAL DES RÉSEAUX SOCIAUX



L'ère des armes autonomes et des réseaux sociaux présente un paradoxe d'autonomisation et de désautonomisation, de responsabilité et de déresponsabilisation. La délégation des décisions de vie ou de mort à des machines peut saper l'agence humaine et les considérations éthiques qui guident normalement de telles décisions. Les utilisateurs se retrouvent souvent à la merci d'algorithmes qui privilégient l'engagement plutôt que la vérité, conduisant à une consommation passive de contenus sélectionnés plutôt qu'à un engagement actif et critique.


Le développement et le déploiement des Systèmes d'Armes Autonomes (SAA) sont souvent contrôlés par quelques États puissants et grandes entreprises, centralisant ainsi le pouvoir militaire et la prise de décision. Cette concentration de pouvoir peut marginaliser les petits États et les acteurs non étatiques, réduisant leur influence sur les dynamiques de sécurité mondiale. Parallèlement, les grandes entreprises de médias sociaux exercent un pouvoir énorme sur le discours public. Des plateformes comme Facebook, Twitter et YouTube ont le pouvoir de façonner l'opinion publique, de censurer des contenus et d'influencer les résultats politiques. Cette centralisation du pouvoir communicatif peut diminuer le rôle des médias traditionnels et des institutions publiques, conduisant à une citoyenneté plus désautonomisée et passive.




Commentaires


BLACK_2LIGNEsS_HAUT_BAS_BRUIT.png
bottom of page